LA TRANSITION ECOLOGIQUE, facteur de développement de votre entreprise

YR

Yannick Roudaut

économiste, financier, prospectiviste en économie durable

Présentation

Depuis 15 ans, Yannick Roudaut interroge la soutenabilité de notre modèle économique. Après avoir travaillé dans la finance, il cherche aujourd'hui à diffuser l'idée d'une économie plus durable. « Les entreprises n'ont aujourd'hui plus le choix : ce n'est plus un luxe » déclare-t-il. La crise sanitaire que nous vivons est pour lui un catalyseur. Il introduira sa conférence en évoquant le contexte de récession économique mondial qui nous affecte. Il expliquera ensuite pourquoi l'entreprise doit s'en saisir : « l'inaction serait source de pertes économiques ». Et de ce que devrait être le nouvel objectif de l'entreprise : la prospérité et non la croissance. « Il faut se réinventer ». Yannick Roudaut évoquera également la notion d’entreprise contributive. Avec à sa tête, un dirigeant qui incarne une mission. Il faudra savoir innover et défricher de nouveaux marchés. C'est l'avenir, car l'opinion publique est prête et le réveil écologique des jeunes générations est réel. De jeunes générations qui demain intégreront des entreprises qu'ils voudront « sincères » dans leur démarche de transition. Notre conférencier insistera sur le fait d'être pro-actif et en capacité de surmonter les obstacles, qui sont encore nombreux, il le reconnaît : « aujourd'hui les clients veulent du prix ! ». Il prend en exemple les services achats des collectivités qui sont un véritable frein pour les entreprises qui y ont à faire. Mais il croit fermement en la capacité des entrepreneurs à être des aventuriers et pas simplement des gestionnaires. Alors l'entreprise de demain, quelle sera-t-elle ? Pas une entreprise « obsédée par sa croissance », mais une entreprise qui réfléchit à la « pérennité de son activité », qui se pose la question de « quelle est ma mission ? » Quid des moyens ? « Ce qui en ont doivent être leader ». C'est ce qu'il appelle « la minorité active ». Il suffirait de 10% d'influenceurs pour faire changer la tendance. L'histoire l'a déjà prouvé. Aujourd'hui, ce qui manque : que les élites se convertissent. « Elles n'y croient pas », déplore Yannick Roudaut, qui, malgré tout, reste convaincu qu'une véritable lame de fond est en train de naître. En matière de transition écologique, « il faut être ambitieux, voir utopique, insiste-t-il, car ainsi les chefs d'entreprise creuses. Il faut s'engager, mais avec nuance. Et surtout rester humble ». Il insiste sur l'importance de se remettre sans cesse en question mais conclue : « nous sommes prêts ».

Ses sessions

Retrouvez la liste de toutes les sessions présentées par ce speaker pour ne manquer aucune de ses interventions.
Chargement